Archives départementales de l'Indre

Accueil > Vos recherches > Guide du chercheur > Archives privées (toutes périodes) > Accès par la liste numérique des fonds > Fonds de l'entreprise Cent mille chemises (76 J)

Vos recherches

Fonds de l'entreprise Cent mille chemises (76 J)

1888-2001

76 J 1-355

28,6 mètres linéaires.
Don, 2005.
Fonds classé, communicable et réutilisable suivant la législation et la réglementation en vigueur.

Installée en 1891 à Châteauroux, rue de Fonds (aujourd'hui rue de Strasbourg), par une société financière fondée à Paris en 1871 par l'industriel alsacien Maurice Schwob, l'entreprise a privilégié le travail en atelier plutôt qu'à domicile et généralisé la mesure industrielle des vêtements avec des patrons-types. En 1901, l'usine comptait 500 salariés, et environ 700 en 1913. A ceux-ci, il faut ajouter 300 ouvrières à domicile. Dans les années 1950, la société est reprise par M. Pilosoff, propriétaire de l'épicerie fine Fauchon et créateur de la marque Aux ciseaux d'Argent. Vers 1970, un groupe britannique rachète la société pour l'annexer à sa filiale de prestige, Burberry's. Les 100000 Chemises, Création Cent Mille - créé en 1987 -, est une des dernières entreprises de confection ayant subsisté dans le département de l'Indre. Elle avait réussi à lancer ses propres marques, dont la plus connue était "Fil à Fil". Sa licence Burberry's lui fournissait plus de 50 % de son chiffre d'affaires avec des vêtements de qualité. Mais l'entreprise est placée en redressement judiciaire en 1992 et 1997, puis en liquidation judiciaire en 2002, avant de fermer ses portes deux ans plus tard. Le site industriel a été vendu à l'OPAC de l'Indre, tandis que le syndic a permis le transfert des archives subsistantes aux Archives départementales. Il s'agit presque exclusivement de registres de salaires de l'usine de Châteauroux et de dossiers de personnel des établissements parisiens, avec également des livres de paye de la filiale parisienne de Burberry's.


Espace personnel