Archives départementales de l'Indre

Accueil > Vos recherches > Guide du chercheur > Archives privées (toutes périodes) > Accès thématique > Associations, syndicats > Fonds de la Société d'agriculture de l'Indre (88 J)

Vos recherches

Fonds de la Société d'agriculture de l'Indre (88 J)

1723-1996

88 J 1-1197

40,47 mètres linéaires.
Dépôt.
Fonds classé, communicable et réutilisable suivant la législation et la réglementation en vigueur.

La Société d'agriculture de l'Indre résume l'histoire agricole du département de l'Indre aux XIXe et XXe siècles. Fondée en 1801 par le préfet Jean-Baptiste d'Alphonse, elle a toujours eu l'appui des pouvoirs publics et des propriétaires soucieux de faire progresser leurs exploitations. Les présidents sont des hommes d'influence : le marquis de Barbançois, le républicain Duris-Dufresne, le baron Raoul d'Astier de La Vigerie, etc. L'apothéose de l'association peut se situer en 1901 lorsqu'elle fête par des cérémonies grandioses, par un monument dû au talent de Nivet, et par un bulletin copieux son centenaire. La guerre mondiale va montrer l'utilité de la Société d'agriculture. Mais l'Etat a mis alors en place une économie dirigée et s'est intéressé de plus près aux agriculteurs. La nécessité d'une structure représentative basée sur l'élection aboutit à la création des chambres d'agriculture, en projet au XIXe siècle, et qui ne voient le jour qu'en 1927, en vertu d'une loi de 1924. Dès lors, bien que, avec Henri Ratouis de Limay, elle soit en phase avec le régime de Vichy et la Corporation paysanne ou par cette raison même, la Société d'agriculture décline. Elle doit changer de siège, et perd au passage une partie de ses archives et de sa bibliothèque. Son dernier président, Hubert Joffre, sauvegarde ce qui reste des livres et des papiers. Ceux-ci furent transportés aux Archives départementales par Mme Hélène Studert.

Le fonds de la Société d'agriculture comprend quelques documents d'archives, témoignant de son fonctionnement et de ses activités au début du XIXe siècle. Mais l'essentiel du fonds est constitué de l'imposante bibliothèque de la société, laquelle renferme une documentation agricole considérable, du Théâtre d'Agricultured'Olivier de Serres (dans une édition du début du XIXe siècle), en passant par les travaux des physiocrates comme l'abbé Rozier et Duhamel du Monceau ou les économistes du XIXe siècle comme Borie ou Briaune, jusqu'à des travaux contemporains. La dernière date de publication relevée est 1996.

La Société a diffusé une publication régulière, successivement dénommée Éphémérides de la Société d'Agriculture de l'Indre (1806-1859), Annales de la Société d'Agriculture de Châteauroux (1860-1869), Annales de la Société d'Agriculture de l'Indre (1870-1875), et Bulletin de la Société d'Agriculture de l'Indre (1876-1939). Elle a aussi publié un annuaire.


Espace personnel