Archives départementales de l'Indre

Accueil > Vos recherches > Guide du chercheur > Archives anciennes (antérieures à 1790) > Série H - Clergé régulier > Ordres religieux masculins > Cordeliers de Châteauroux

Vos recherches

Cordeliers de Châteauroux

1460-1790

H 577-584


C’est en 1213, selon l’obituaire du couvent, qu’aurait été fondé le couvent des Cordeliers de Châteauroux par Guillaume de Chauvigny, seigneur de Châteauroux, qui plaça à la tête du nouvel établissement un compagnon de saint François, le bienheureux Bonaventure. Le couvent bénéficia des largesses des seigneurs de Châteauroux, qui furent enterrés, nombreux, dans la belle église construite dans la première moitié du XIIIe siècle, qui existe toujours et a été restaurée. Le couvent des Cordeliers connut au cours des siècles des heures difficiles, marquées par des conflits avec les autres communautés ecclésiastiques de la ville, par les guerres qui le ravagèrent à plusieurs reprises. À la veille de la Révolution, quelques religieux seulement l’habitaient. L’église fut rendue au culte après la période révolutionnaire, pendant laquelle elle avait servi de Temple de la Raison. À la fin du XIXe siècle, elle était désaffectée et transformée en musée lapidaire. L’église des Cordeliers, propriété de la commune de Châteauroux, accueille aujourd’hui des expositions temporaires.

Ce fonds, peu important, se compose de documents concernant les biens et rentes accordés au couvent, et des pièces de procédure relatives à diverses donations. Il comprend également deux pièces remarquables : l’obituaire du couvent des Cordeliers (1653-1782, H 577) et un antiphonaire provenant de ce couvent, réalisé en 1502 (H 584).


Espace personnel