Archives départementales de l'Indre

Accueil > Vos recherches > Guide du chercheur > Archives anciennes (antérieures à 1790) > Série G - Clergé séculier > Chapitre de Saint-Laurian de Vatan

Vos recherches

Chapitre de Saint-Laurian de Vatan

[Fin du Xe – début du XIe siècle]-1790

G 312-345, 1011

11 mètres linéaires.

De fondation très ancienne, le chapitre de Saint-Laurian de Vatan fut l’un des plus importants du Bas-Berry. Ses chanoines en faisaient remonter la fondation au Ve siècle. L’histoire et les documents prouvent qu’il existait au Xe siècle. Plusieurs églises furent successivement construites sur le même emplacement ; les comtes de Blois, seigneurs du lieu, en furent les principaux bienfaiteurs. Lorsque le comté de Blois passa à la couronne de France, le chapitre dépendit directement du roi et se proclama de fondation royale au grand mécontentement des seigneurs de Vatan, avec lesquels ils eurent au cours des siècles de nombreux procès. En 1223, le chapitre de Saint-Laurian réuni en assemblée capitulaire délibéra ses statuts et règlements. Ceux-ci furent remaniés par la suite, en particulier en 1450 où le nombre de prébendes fut réduit à 24 et en 1646 où fut créée la chantrerie, seconde dignité du chapitre après le prieuré. Possesseur de nombreux biens, le chapitre de Vatan fut une puissance économique dans cette région du nord du Bas-Berry jusqu’à la Révolution.

Composé de 155 articles, le chartrier du chapitre de Vatan est le plus important fonds de chapitre conservé aux Archives départementales de l’Indre. Il ne constitue pourtant qu’une partie du chartrier primitif, celui-ci ayant été pillé et incendié pendant la nuit du 25 au 26 décembre 1756, à un moment où le chapitre ayant obtenu du roi des lettres à terrier se préoccupait de la remise en ordre de ses droits et de ses possessions (G 243 : enquête sur l’incendie du chartrier). Bien que diminué d’une partie de ses titres, ce chartrier constitue un fonds intéressant, dans lequel se trouve le plus ancien document conservé aux Archives départementales de l’Indre. Sous la cote G 192 est conservé un parchemin, non daté, mais que l’on peut situer entre 952 et 1012 (Raoul II, prince de Déols, cité comme témoin, ayant possédé la principauté de Déols pendant cette période) : cet acte est une donation de la terre de Saint-Hilaire de Jarondelle faite au chapitre Saint-Laurian de Vatan par Robert et Eudes, chanoines, fils d’Evrard, seigneur d’Issoudun, Vatan, Romorantin et Celles.

Le fonds du chapitre de Vatan contient par ailleurs des documents analogues à tous ceux rencontrés dans les chartriers des chapitres :

  • G 193-260 : documents concernant les affaires temporelles du chapitre (donations de terres, biens, rentes, fondations de messe et de services, procès relatifs à la gestion des biens du chapitre, baux de terres et de biens par le chapitre), parmi lesquels on signalera particulièrement : procès avec le seigneur de Vatan (G 213 et 215), règlement pour la sonnerie des offices du chapitre royal de Saint-Laurian de Vatan et deux calendriers des messes et anniversaires fondés en l’église collégiale de Vatan (G 221), brevet des armoiries du chapitre par d’Hozier (G 225), lettres à terrier accordées par le roi au chapitre (G 231) ;
  • G 261-262 : plans d’immeubles appartenant au chapitre ;
  • G 263-270 : pièces de procédures diverses ;
  • G 271-280 : plans des terres, vignes et propriétés du chapitre ;
  • G 281-291 : lièves du revenu d l’église de Vatan ;
  • G 292-301 : terriers divers du chapitre de Vatan ;
  • G 302-312 : lièves des revenus des prébendes du chapitre ;
  • G 313-316 : sommier et registres divers du chapitre ;
  • G 317-320 : registres et archives du prieuré Saint-Symphorien de Guilly ;
  • G 321-325 : terriers et archives du prieuré de la chapelle de Saint-Laurent des Combes, paroisse de Poulaines ;
  • G 326-342 : documents concernant la communauté des vicaires et bacheliers de l’église collégiale ;
  • G 343 : « Coutumes, usages et stilles des terres, justices et seigneuries de Vatan, Buxeuil », 1506 ;
  • G 344-345 : édits royaux imprimés.

Espace personnel