Archives départementales de l'Indre

Accueil > Découvertes > Des personnages... > Portraits d'indriennes > Chantal de La Véronne (1923-2016)

Découvertes

Chantal de La Véronne (1923-2016)

La famille Hurault de La Véronne dans la galerie du château du Bouchet (début du XXe siècle) - Cliché anonyme - Archives départementales de l'Indre, reproduction numérique (107 J).

Chantal Hérault de La Véronne est née le 5 juin 1923 à Paris. La famille Hurault de la Véronne, dont elle est issue, possédait depuis 1808 le château du Bouchet, situé dans la Brenne, sur la commune de Rosnay (Indre).

 

Elle suivit des études de langue arabe littéraire à l'École nationale des langues orientales vivantes, et suivit également les cours de l'École des chartes. Très attachée à la Brenne, où elle avait passé son enfance, elle soutint en 1947 sa thèse pour le diplôme d'archiviste paléographe, consacrée à L'Histoire de la ville du Blanc, des origines à 1789.


C'est cependant l'histoire de l'Andalousie musulmane et du Maghreb médiéval et moderne, dont elle était une spécialiste reconnue, qui fut au coeur de sa carrière universitaire. Familière des fonds d'archives ibériques, elle s'intéresse notamment à la question de l'influence de l'héritage culturel arabo-musulman sur la formation de l'identité ibérique. En 1950, elle entre à la Section historique du Maroc, où elle s'attelle à la publication des sources inédites de l'histoire du Maroc de 1530 à 1845 ; elle en prendra la direction en 1963, jusqu'à la suppression de la section en 1969.

 

Entrée au CNRS en 1970, Chantal de La Véronne y poursuivit ses travaux, et fonda le Centre d'études islamiques et orientales d'histoire comparée (CEIOHC). Elle enseignait en parallèle à l'Ecole pratique des hautes études, et travaillait en outre à son doctorat en histoire, qu'elle obtint en 1975 ; un second doctorat, en lettres, suivra en 1981. Tout au long de sa carrière, elle contribua à l'établissement de relations de collaboration entre chercheurs des institutions européennes et magrhébines. Nommée chevalier de l'ordre des Arts et Lettres en 1972, puis officier en 1994, elle fut également élue membre correspondant de la 5e section de l'Académie des sciences d'Outre-Mer.

 

Jamais Chantal de La Véronne n'oublia cependant la Brenne de son enfance : publiant régulièrement des articles scientifiques sur l'histoire du pays brennou. Elle fonda en 1968 avec André Gasnier, ancien maire du Blanc, l'association des Amis du Blanc et de sa région, et fut également vice-présidente de l'Académie du Centre. Très engagée en faveur de la préservation du patrimoine local, elle s'attachait en particulier à la préservation du château familial du Bouchet, où elle avait élu résidence à l'issue de sa carrière.

 

Chantal de La Véronne mourut le 5 juillet 2016, à l'âge de 94 ans.

 

(Dossier préparé par Anne Gérardot - Archives départementales) - Source : Saddek Benkada, Hommage à Mademoiselle Chantal de La Véronne

Aux Archives départementales

Quelques publications de Chantal de La Véronne

  • « Le Bouchet-en-Brenne à Rosnay (Indre) », Sites et monuments, N° 8, oct.-déc, 1959, Bulletin de la Société pour la Protection des paysages et de l’Esthétique générale de la France, p. 10-11.
  • Histoire du Blanc des origines à la Révolution de 1789, Poitiers, Société des antiquaires de l'Ouest, 1964.
  • La Brenne, ses limites, aperçu de son histoire, Paris, Imprimerie Nationale, 1965.
  • La Brenne : histoire et traditions, Photographies de René Mialon, Tours, Gibert-Clarey, 1967-1971.
  • « Une maison de maîtresˮ au XVIIIe siècle en péril dans l’Indre », Sites et monuments de Revue de la Société pour la Protection des paysages et de l’Esthétique générale de la France, reconnue d’utilité publique, N° 59, juillet-août-septembre, p. 38-40.
  • Bornage des Châtellenies du Bouchet, Migné et Dasdé au XVIIe siècle, [S.l.] : [s.n.], 1979.
  • Politique de l'Espagne, du Maroc et des Turcs dans les royaumes de Fès et de Tlemcen au milieu du XVIe siècle, (1955), Communication, Paris, Imprimerie nationale.
  • Memorial de Diego del Castillo sobre la costa de Berberia en 1532, Homenaje a Guillermo Guastavino Miscelanea de Estudios en el ãno de su jubilación como director de la Biblioteca Nacional, éd. Anaba, 1974, p. 505-514.
  • Nombres y appelidos musulmanes y Judios de la region de Tremcen y Oran en la primera mitad del siglo XVI, Miscelanea de Estudios Arabes y Hebraicos, fasc. 1, 1977, p. 83-101.
  • L’Afrique du Nord, voie de transmission pour l’art dit hispano-mauresque, XIIIe Séminaire sur la pensée islamique, Tamanrasset (30 août-8 septembre 1979).
  • Lettres inédites de partisans de Mulay Abu Hasun du Nord-Est marocain (1550), [S.l.], [s.n.], 1979.
  • Relations entre Oran et Tlemcen dans la première partie du XVIe siècle, Paris, P. Geuthner, 1983.
  • Yaghmurasan, premier souverain de la dynastie berbère des Abd-Al-Wadides de Tlemcen, 633/1236 - 681/1283, Saint-Denis, éd. Bouchène, 2002.

Espace personnel