Archives départementales de l'Indre

Accueil > Vos recherches > Guide du chercheur > Archives anciennes (antérieures à 1790) > Série H - Clergé régulier

Vos recherches

Série H - Clergé régulier

1087-1827

H 1-1219

65 mètres linéaires.
Séquestre révolutionnaire.
Classement provisoire, communicable et réutilisable suivant la législation et la réglementation en vigueur.

Les archives composant la série H (clergé catholique soumis à une règle monastique ou conventuelle) proviennent des abbayes, prieurés et Hôtels-Dieu dont les biens ont été confisqués à la Révolution. Il convient de noter le nombre relativement important d'établissements monastiques fondés en Bas-Berry dès le Haut Moyen Âge. Les ordres bénédictins et cisterciens sont particulièrement bien représentés dans cette région. Les fonds d'archives conservés pour les différents établissements réguliers sont d'importance inégale. Ils témoignent de la vitalité des institutions monastiques jusqu'au XVIIIe siècle. 

Si l'essentiel des titres de la grande abbaye de Déols et de celle de Saint-Gildas, sécularisées au profit du prince de Condé en 1622, sont aujourd'hui aux Archives nationales à Paris, si une partie du fonds de l'abbaye de La Prée se trouve aux Archives départementales du Cher comme rattachés à la mense archiépiscopale de Bourges, et si un certain nombre de titres ont été remis aux acquéreurs de biens nationaux, il reste quelques beaux fonds d'abbayes bénédictines et cisterciennes, de prieurés fontevristes qui méritent l'examen.

L'instrument de recherche de la série H, publié en 1876 par Théodore Hubert, est un "inventaire sommaire" indiquant les dates extrêmes des liasses et fournissant des analyses très détaillées, mais qui ne concernent qu'une partie des pièces. Les articles sont rangées par dates, mais le plus souvent sans autre ordre logique. La série H comprend en outre un supplément, imparfaitement inventorié. A terme, le classement de la série H devrait être repris.


Espace personnel