Archives départementales de l'Indre

Accueil > Découvertes > Des personnages... > Antony Ratier, sénateur et ministre

Découvertes

Antony Ratier (1851-1934), sénateur et ministre

Lors d'une visite ministérielle à Châteauroux

Antony Ratier nait le 29 juin à Buzançais. À l'issue de sa scolarité à Châteauroux, il entreprend des études de droit, puis travaille au sein du cabinet du garde des Sceaux. Pendant la guerre de 1870, il s'engage au sein d'un corps d'éclaireurs et obtient le grade de lieutenant. En 1877, il s'installe comme avoué près le tribunal civil de la Seine.
Il connaît des succès professionnels, et s'engage dans le cadre privé dans le soutien de plusieurs œuvres de bienfaisance et de mutualité. Il était également membre, depuis sa création, de la Société amicale du Berry à Paris.


C'est à partir de 1885 qu'il se lance dans une carrière politique, tentant tout d'abord sans succès d'entrer au Conseil municipal de Paris, puis se tournant vers son département natal, l'Indre. Il devint maire de Buzançais, puis sénateur de l'Indre en 1894 (il avait été battu lors de la précédente élection, en 1889, par M. Balsan). Toujours facilement réélu sénateur par la suite, il occupa cette fonction pendant 38 ans. Dans le cadre de ses mandats de sénateur, il fut en particulier chargé du secrétariat du Sénat (1897-1899) et de sa vice-présidence (1912-1913, 1922-1925).


Antony Ratier soutint au Sénat la politique des ministères républicains qui étaient alors au pouvoir. Sa carrière politique s'enrichit par la suite de deux nominations ministérielles puisqu'il fut nommé ministre de la Justice dans le cabinet Louis Barthou (22 mars-2 décembre 1913), puis dans l'éphémère cabinet François Marsal (9-14 juin 1914). Juriste de formation, il s'intéressait tout particulièrement au droit civil et commercial ainsi qu'à l'organisation judiciaire, et proposa plusieurs modifications de dispositions légales relatives au mariage.
Antony Ratier abandonna son mandat de sénateur lors du renouvellement de 1932. Il était alors âgé de 81 ans. Il mourut le 9 août 1934 à Palluau-sur-Indre.


La commune de Buzançais possède un portrait d'Antony Ratier, œuvre de Richard Hall, donné à la commune par la famille Brunet-Ratier. Daté de 1914, il représente Antony Ratier assis à sa table de travail. Une photographie de grand format montre Antony Ratier dans une calèche devant la garde, à l'occasion d'une visite ministérielle à Châteauroux. Récemment donnée aux Archives départementales, elle constitue l'un des rares témoignages conservés dans l'Indre sur cet homme politique d'une certaine envergure.

 

Source : Jean Jolly, Dictionnaire des parlementaires français.

Antony Ratier dans une calèche devant la garde, à l'occasion d'une visite ministérielle à Châteauroux - Arch. dép. Indre, 6 Fi 62 (détail) Œuvre de Richard Hall, donnée à la commune par la famille Brunet-Ratier (1914) - Mairie de Buzançais

Espace personnel